DSC02168.JPG

d'expériences diverses

Partage

 

"Ce sont d'abord des proches qui m'ont demandé de leur partager ce que m'ont inspiré les chevaux. Dans la transmission, j'ai vu grandir l'espace de ma propre conscience. C'est comme un élan de vie qui est né et qui a envie de continuer à s'ouvrir dans le partage.  "

- L'enseignement du vivant des chevaux -

 

Écrit par Praline, le 31 mars 2021, à Aynac, France

 

Questionnements vers l'homme depuis les chevaux

 

Nous, nous ne voyons rien, nous n'entendons rien, nous ne vivons rien. Parce que nous ne pouvons rien faire de ce que nous sentons. Nous sentons. Nous voyons. Nous vivons.

Il n'existe rien. Ni souffrance, ni trauma, ni destruction pour nous. Ni hommes mauvais, ni hommes séparés. Il n'y a qu'un instant. Dans lequel nous vivons quelque chose. Mais nous ne pouvons nommer ce quelque chose. Nous le vivons. C'est aussi simple que cela. Nous vivons d'un instant à l'autre. Mais il n'existe rien dans aucun de ces instants. Nous ne faisons rien de la vie que nous vivons.

 

Si vous vivez ce que vous appelez une émotion, vivez que vous vivez une émotion. Si vous vivez que vous vivez une douleur, vivez que vous vivez une douleur. Si vous vivez que vous vivez une extase, vivez que vous vivez une extase. Si vous vivez que vous vivez un état splendide, vivez que vous vivez un état splendide. Ne rajoutez rien à cela. Parce qu'il n'y a pas d'autres vécus possibles. Soyez le vivant que vous êtes. Tels que vous êtes. C'est le seul endroit où vous êtes. Ce simple vécu qui vit. Tous les mots que vous mettez sur le vécu vivant que vous vivez vous font croire qu'il existe des mondes, des beaux, des magiques, des divins, des sombres, des nuisibles, des mondes à changer. Il n'existe aucun monde.

 

Nous pouvons tout pardonner parce qu'il n'y a pas de pardon. Il n'y a rien à pardonner dans l'instant. Le vivant est vivant. Rien de plus. Rien de moins.

 

Nous, nous n'attendons rien, nous n'exigeons rien. Nous pouvons être dans l'envie de vous accompagner à plonger dans ce vivant. Nous ne comprenons pas pourquoi cela vous ait si difficile de vivre ce qui est. Votre humanité telle qu'elle est, votre conscience telle qu'elle est. Nous ne comprenons pas comment vous ne pouvez pas être avec vous-mêmes tel que vous êtes. Parce que nous ne pouvons pas être autrement que ce que nous sommes, tels que nous sommes.

 

Nous pouvons tout accueillir de vous parce qu'il n'y a rien à accueillir. Juste du vivant.

 

Vous ne nous croyez pas ?

Que vivez-vous maintenant ?

Vivez que vous êtes en train de chercher à nommer le vivant que vous vivez. Vivez cette activité. Quelque soit le vivant que vous vivez. Ne vous posez pas la question comment vivre, sinon vivez. Plongez. Prenez le risque de voir ce qu'il se passe si vous rentrez dans votre vivant brut.

Si vous vous dites que vous avez peur, vivez que vous avez peur. Si vous vous dites que vous ne pouvez pas, vivez que vous ne pouvez pas. Si vous vous dites que vous êtes complètement stupide de faire cela, vivez que vous êtes complètement stupide de vivre cela. Si vous vous dites que vous êtes gênés de ce qui vous traverse, vivez que vous êtes gênés de vivre ce qui vous traverse. Si vous vous dîtes que vous ne pouvez pas rester dans cet état là, vivez que vous ne pouvez pas rester là où vous êtes. Ne retenez rien de votre vie. Laissez là être. Avec tout ce qu'elle porte. Laissez là être complètement. Avec sa puissance, avec sa mollesse, avec sa dureté, avec sa lourdeur, avec sa joie, avec sa douceur, avec son incertitude, avec son manque de cohésion, avec son incompréhension. Laissez la être complètement.

 

Lorsque vous faites cela, reste-t-il quelque chose ? De vous ? Du monde ? De ce que vous dîtes que vous vivez ?

 

Si vous ne pouvez pas vous résoudre à plonger aussi simplement dans le vivant, vivez que vous ne pouvez pas vous résoudre. Ne retenez rien. Ni l'acceptation, ni la non-acceptation. Ni le glissement de vous-même, ni la révolte envers vous-même. Ne retenez ni vous-même ni ce qui croit savoir qui il est.

Si vous voulez continuer à parler de vos problèmes, vivez que vous voulez continuer à parler de vos problèmes. Laissez être cela sans vous afférer aux problèmes, mais en vous laissant être le vivant qui parle de problèmes.

Si vous voulez continuer à croire à vos drames, vivez que vous voulez continuer à croire au drame. Vivez le pleinement. Rien de ce qui se vit pleinement ne peut perdurer. Ce qui fait perdurer le drame de vos émotions, la souffrance de votre vie humaine, c'est de vous accrocher à des mots plutôt qu'au vivant de l'instant. Ce n'est pas le vivant lui-même qui est souffrant. Ce sont les mots avec lesquels vous décrivez le vivant.

 

Nous n'avons rien d'autre pour vous porter. Nous n'avons rien d'autre pour indiquer la porte la plus simple pour directement sentir l'esprit vivant que vous êtes.

Nous n'avons aucune demande envers vous. Nous sommes juste la porte du vivant. Et la sortie de la souffrance extraite du vivant. Vous n'avez pas à sortir de vos souffrances, de vos mondes, de vos histoires, de vos états, vous avez juste à vivre pleinement cette souffrance, ce monde, cette histoire, cet état dans lequel vous dites et racontez que vous êtes. Vivez le sans retenu. Et voyez ce qu'il se passe. Voyez ce que peut vous offrir la simplicité du vivant.

Ne faites qu'un pas dans l'instant. D'instant en instant. Sans vous demander plus que cela. Moins que cela. Faites le pleinement. Le vivant ne peut faire que cela. C'est le support simple que vous êtes. Tout le reste bavarde sur le vivant...

 

Dans le vivant, vous n'avez pas besoin de chercher de la spiritualité pour être plein. Vous êtes vivant, c'est déjà plein. Vous n'avez pas besoin d'expériences extraordinaires pour sortir de vos souffrances, vous avez juste besoin de vivre l'instant dans lequel vous faites une expérience extraordinaire pour vivre le simple vivant sans souffrance que vous êtes. Vous n'avez pas besoin d'avoir peur, vous avez besoin de vivre la peur pour réaliser le monde vivant sans-peur qui vous anime. Vous n'avez pas besoin d'être quelqu'un pour vous sentir vivant, vous avez juste besoin d'être vivant.

Dans le vivant, tous vos problèmes sont simples. Mais aussi toutes vos joies et tous vos bonheurs. Vous ne pouvez plus magnifier ce que vous vivez. Vous le vivez. Vous ne pouvez plus retenir ce qui vous traverse, vous vivez que vous êtes traversés.

 

Le vivant vécu pleinement retourne directement à la source. En toute simplicité. Avez-vous explorer ce chemin ? Vraiment ? Avez-vous peur qu'il soit aussi simple et que toute votre vie puisse être pleine et vivante déjà dans l'instant ? Avez-vous peur de laisser vos histoires ? Vos valeurs ? Vos guerres ? Vos luttes ? Vos révoltes ? Pour ne vous retrouver qu'avec vous-même aussi simplement qu'une vie qui respire ? Alors... Essayez de vivre cette peur. Essayez de vivre ce qui essaye de vivre cette peur et qui ne sait pas comment faire pour la vivre.

Et vivez ce qu'il se passe quand vous vous laissez vivre. Et être vivant. Et revenir à votre vivant le plus basique.

 

Vous en avez vraiment besoin. Vos cœurs souffrent de vos interdictions à laisser le vivant et la vie être. Dans tout ce qui vous compose. Ne retenez plus ce qui vous compose, c'est un vivant qui ne vous appartient pas. Il vous appartient juste de pouvoir le vivre.

 

Nous sommes de tout cœur avec tout votre vivant. Rien de votre vivant ne nous échappe. A chaque instant, c'est ce vivant là qui nous permet d'être avec vous. Et de ne jamais prendre vos souffrances pour plus qu'un simple vivant de l'instant. Ancrez vous dans cette simplicité là. Et voyez ce qu'il se passe.

 

Témoignages

 

Merci à tous ceux et celles qui ont déposé leur vécu au sein de ces témoignages. C'est très précieux pour moi de réaliser tout ce que vous vivez au sein de nos rencontres. Merci pour votre sincérité.

Praline

Rencontres immersion

 

 

"Les chevaux m'ont permis de guérir des blessures que je n'aurais pas pu toucher avec un être humain."

"Praline a un don pour communiquer avec l'essence des chevaux. Le travail est donc très riche et permet d'aller explorer profondément en soi. Elle nous accompagne en présence du début à la fin et est dans l'authenticité et la simplicité de cœur. Elle nous permet donc de faire ressortir le meilleur comme le moins bon de nous-même dans un cadre sécurisé. Elle met en lumière nos forces et nous aligne dans notre mission de vie !"

Nathalie, Rencontre se relier à soi grâce aux chevaux, France, été 2022

 

"Lors d'une séance de travail, le poulain ne répondait à aucunes de mes demandes, nous n'arrivions à rien ce jour-là. Praline m'a alors demandé de me centrer au fond de moi sur ce que je voulais vraiment. J'ai pris du recul, me suis détachée du poulain et j'ai simplement fermé les yeux pour me concentrer sur mon envie sincère. Mon moi-intérieur avait juste besoin d'être là dans une simplicité d'être et non dans une demande de quelque chose, sans rien exiger ni de soi ni des autres.

A l'instant où j'ai formulé mon envie, le poulain s'est approché de moi et s'est allongé. Praline m'a amenée à comprendre que le cheval avait senti cette incohérence entre mon moi intérieur et ce que je faisais à ce moment la.

Ce poulain m'a souvent amené à me questionner sur ce que je faisais au-delà parfois de ce que j'avais vraiment envie, il m'a permis d'assumer d'être pleinement au sein d'une simplicité d'être qui me permet une pleine connexion à ce qui m'entoure."

Anaëlle, Rencontre se relier à soi grâce aux chevaux, en Patagonie, printemps 2020

"Je recommande vivement l'accompagnement de Praline pour rencontrer les chevaux et vivre une expérience de pleine conscience dans un cadre idyllique.

Profiter de cette magnifique opportunité, c'est ouvrir une grande fenêtre en soi.

On le fait pour soi, pour aller plus loin, pour être plus vaste, poser ses valises, ouvrir son cœur, guérir ses blessures.

On y va aussi sans attente. Juste pour être authentique.

On y va aussi simplement pour se rencontrer.

À vous d'en profiter !!!!"

Sonia, rencontre immersion -dans le cadre idyllique du froid de l'hiver 2020-, France

"Le retour à la maison à été assez brutal pour moi, j'avais beaucoup d'attentes je crois.. J'étais tellement calme et apaisée en rentrant du week-end immersion, que j'étais convaincue de l'être en toutes circonstances, même dans mes tracas quotidiens et ma vie de famille. Je suis rentrée, début de vacances scolaires seule à la maison avec mon fils de quatre ans en pleine phase d'affirmation, impatient et très énergivore. Les deux premiers jours on été très durs, j'ai beaucoup crié et pleuré.

J'étais en colère.

 

Mais grâce à tout ce qu'on a appris et vécu ensemble, j'ai réussi à me recentrer, à m'écouter. J'ai passé beaucoup de temps avec mes chevaux. J'ai aussi réussi à exprimer mes besoins et depuis ça va beaucoup mieux, je passe du temps avec mon fils et j'adore faire des activités avec lui, je le fais en pleine conscience quand j'en ai vraiment envie et j'arrive aussi à demander d'être remplacer pour pouvoir prendre du temps pour moi, seule ou avec les chevaux, et ça aussi en pleine conscience ! Et j'adore ça ! 

 

Alors merci Praline, de me permettre de réfléchir sur moi et sur mes besoins, merci à vous autres, pour vos expériences et vos partages qui m'aident beaucoup au quotidien."

Émilie, rencontre immersion France, 2021

"C'est difficile de s'exprimer sur une expérience pareil, car ça se vit !

Mon expérience se déroula sur une journée, vous savez ce genre de journée où l'on ne veut pas que ça s'arrête, où l'on se sent bien, apaisée, sereine, complète.

Comme dirait Praline, on y goutte le miel. Et ce qui est magnifique, c'est que, grâce à son travail avec les chevaux, elle arrive à nous le faire goûter et surtout à nous faire saisir qu'il est en nous.

Praline et les chevaux forment un duo complémentaire. Les chevaux peuvent sembler impressionnant, de par leur posture et de par leur force qu'ils dégagent et Praline amène douceur et sensibilité à la traduction de ce que les chevaux expriment.

Ce duo nous permet d'y voir plus clair l'espace d'un instant au sein de cette bulle d'amour et de bienveillance dans laquelle ils nous accueillent."

Anne-Laure, journée découverte France, 2021

 

Communication avec les chevaux

"J’ai été très bien accompagnée, je me suis sentie en sécurité pour pouvoir explorer les zones de peurs en moi. Praline a été à l’écoute de ma sensibilité, par le questionnement elle m’a permis de comprendre mon propre fonctionnement. Elle laisse la liberté de vivre l’expérience en fonction de ce que l’on souhaite. C’est un accompagnement spontané, sécurisant, rassurant, clair, et à l’écoute de la sensibilité de l’autre.

On sent que Praline est allée profondément dans l’expérience de son ressenti intérieur et qu’elle est en capacité de pouvoir accompagner les autres à aller rencontrer leurs propres ressentis."

Chloé, rencontre communication intuitive, France, printemps 2022.

« Dès ma découverte de son existence, j’ai caressé l’espoir de trouver sur mon chemin quelqu’un qui puisse me guider dans de premiers pas vers la communication intuitive avec les animaux. Quelques années plus tard, j’ai entendu parler de Praline. Je l’ai contactée, elle m’a écouté, et bien que ma requête sortait du cadre de l’accompagnement qu’elle proposait d’habitude, elle m’a immédiatement proposé une série d’ateliers sur mesure répartis sur deux jours. À cette occasion, elle a su accueillir mes ressentis, mon langage, et mes doutes, et m’a aidé à construire des repères intérieurs qui me serviront à poursuivre ce développement par moi-même. Elle a su m’accompagner au seuil d’un nouveau champ de sensibilité qu’il ne tient plus qu’à moi d’explorer. »

François, rencontre communication avec le vivant, France, hiver 2021.

Suivis individuels et ateliers méditations

 

"La première séance a été une révélation pour moi. Simplement assise au sein d'un corral, Praline m'a invitée à me centrer sur moi. C'était un moment de bien-être intérieur et de méditation. Praline m'a alors invitée à observer la position du troupeau, qui à ce moment là était à l'opposé de nous dans l'espace, dos à nous et regroupés entre eux, serrés. Par sa lecture intuitive Praline m'a demandé de voir au fond de moi si un nœud ne persistait pas malgré la sensation d'apaisement que je pouvais exprimer, puis elle s'est levée et m'a laissée seule avec les chevaux. J'ai tenté alors de me concentrer sur mon intérieur, plus fortement, plus profondément. Même s'il reste très difficile d'exprimer en mot des sensations subtiles vécues, je peux juste dire qu'il y a eu un instant où je me suis faite envahir par un sentiment de tristesse intérieure profonde, et alors exactement à ce même instant les chevaux se sont tournés, sont venues vers moi et se sont positionné autour de moi. Il y avait ce nœud enfoui profondément en moi que je venais de comprendre et de voir."

Anaëlle, première rencontre Patagonie 2020

 

"Je suis venue avec des émotions bloquées depuis plusieurs jours. Je pense que je ne voulais pas perdre le contrôle. Mais en partant dans la méditation j’ai sentie que ça pouvait lâcher. Du coup je suis restée dans la contemplation. Ce n’était pas désagréable du tout.

Je pense que sur ce moment là pour aller jusqu’au bout j’aurais eu besoin d’un accompagnement plus présent.

Mais pour moi c’était bien comme ça sur le moment, juste voir la beauté du monde :)"

Clara, atelier méditation de 2h, France

"Grâce à cette expérience j'ai pris conscience de mon besoin d'immobilité, de non action dans ma vie mouvementée, j'ai connectée aussi au lien à la nature que ce soit plutôt inconfortable avec les mouches ou plein d'amour et de simplicité avec la jument : dans tous les cas, ce lien nourrit mon intérieur et interagit en profondeur, me donne à voir mon impatience et mes résistances face à être dans l'instant présent. La pleine présence où Praline nous a aidé à être m'a permis un lâcher prise  du mental et un retour à cet état que je vivais enfant de voyage sensoriel avec la lumière, les animaux, les plantes, l'air... Je suis pleine de gratitude pour ce retour au lien authentique avec le vivant donc merci Praline !"

Sophie, atelier méditation de 2h, France

"Avant j'étais tellement focus sur ma jument que j'oubliais tout ce qui m'entourait. J'imagine bien la pression que je devais mettre sur ma jument Go. C'est fou, il a juste suffit que je change d'attitude pour que ça fonctionne, comme quoi ils sont merveilleux et ils savent pardonner. Quelle remise en question ça m'a apporté c'est fabuleux ! Ça me permet de voir les choses différemment et de réfléchir encore au niveau en dessus. Si quelque chose ne fonctionne pas je vais d'abord me poser la question : où est mon énergie, mon ancrage et comment je l'utilise?  Me réadapter au besoin du moment ou arrêter la séance si c'est trop difficile pour moi. Le niveau de relation avec ma jument a monté de dix crans après seulement une visite de la part de Praline ! C'est merveilleux la lecture qu'elle a ! Merci, soyez-en sûrs, je la ferai revenir !"

Pauline, suivi individuel avec sa jument Go, France.